• Du 14 février 2013 au 24 février 2013

Deux étudiants de l'IUT de Nantes, formant l'équipage 830, ont participé à la 16ème édition du raid 4L Trophy. Ils ont terminé à la 7ème place sur plus de 1400 voitures au départ : une jolie peformance !

Le 4L-Trophy est un raid automobile destiné aux étudiants européens. Il consiste à effectuer en Renault 4L, un parcours d'orientation au beau milieu du désert Marocain. L'édition 2013 aura permis d'acheminer plus de 60 tonnes de matériel scolaire, sportif et médical, qui ont été distribuées aux populations les plus défavorisées du Maroc ainsi que la création de 4 salles de classe.

Bastien Bakonyi et Pierre Berthonneau, étudiants en DUT GMP de l'IUT de Nantes, ont mis un an pour préparer ce raid.

Extraits du récit de leur aventure :
  • Première étape : préparation de l'équipage
Préparation du véhicule"Nous avons fait l'acquisition de notre 4L Savane au mois d'avril 2012 dans les Deux-Sèvres. Notre Savane est de 1988 et comptabilisait à l'achat 150 00Kms. Bien évidement, elle va avoir le droit à une seconde jeunesse tant au niveau mécanique qu'au niveau confort et sécurité, nous permettant ainsi d'effectuer notre périple au Maroc avec l'esprit tranquille. "
"Nous avons donc attaqué les travaux en démontant la voiture de A à Z pour voir ce qui était à changer. La carrosserie est donc retirée, le moteur est ouvert ; les grands travaux ont commencé (...) : nettoyage ou remplacement des pièces, mise en place d'un arceau de sécurité et de plaques de protection sous le moteur et le réservoir, aménagement intérieur, nouvelle peinture et décoration."
"Au final, les heures de restauration ne se comptent plus et celles-ci nous ont demandé beaucoup de ressources financières. Les démarches auprès de partenaires, les ventes de stylos et les dons de nos proches nous ont beaucoup aidés. Bien qu'il soit difficile de gérer un projet d'une telle taille en même tant que les études et les stages, la voiture peut de nouveau rouler en ce mois d'Octobre 2012. Nous avons par la suite effectué beaucoup de démarches pour trouver le financement de l'inscription au raid qui s'élève tout de même à 3100€ pour l'équipage."

  • Jour du départ
Jour du départ"C'est donc après un an de préparation acharnée et de travail que nous allons enfin pouvoir profiter pleinement de ce pourquoi nous nous sommes lancés dans l'aventure : les 15 jours de raid ! (...) Pour notre équipage, le rendez-vous nous était donné au Futuroscope de Poitiers, le 13 Février, afin que l'on puisse valider notre présence sur la ligne de départ. Nous avons donc dès notre arrivée, subi des vérifications mécaniques, administratives et médicales."
"Après une traversée d'une partie de la France et de toute l'Espagne, nous arrivons le Samedi matin à Algesiras ! C'est d'ailleurs à partir de maintenant, que nous pouvons bénéficier des conseils et de l'aide des mécaniciens du 4L Trophy. (...) Une fois arrivés au Maroc, il nous reste plusieurs centaines de kilomètres avant de rejoindre les pistes tant attendues."
  • L'aventure sur les pistes
Sur les pistes marocaines"C'est donc seulement le Lundi matin au départ du bivouac de Boulajoul que les relevés de compteur sont effectués par l'organisation. En effet, à la fin de cette journée nous arriverons sur les premières pistes et nous allons devoir nous orienter à l'aide de notre road book et de notre boussole. Les premières pistes sont un régal, les sensations sont nouvelles."
"Dès notre arrivée, nous remettons à l'organisation du 4L Trophy, les trois sacs remplis de fournitures scolaires qui nous avaient été offertes par la mairie de Celles sur Belle. Les enfants du désert se verront offrir les fournitures en fin de journée, lors de la soirée de remise des dons particulièrement émouvante."
"Nous allons donc rester 3 nuits à Merzouga puisque nous effectuons durant deux jours, deux boucles d'une centaine de kilomètres à travers les pistes, les boulevards sableux et les oueds du désert Marocain. Les deux parcours d'orientation de Merzouga restent un vrai plaisir, les 4L sont mises à rude épreuve et notre sens de l'orientation aussi. Rouler dans le désert Marocain en 4L est un réel sentiment de liberté ! (...) Après ces deux boucles effectuées, nous repartons le jeudi 21 au petit matin pour l'étape appelée « Marathon ». Celle-ci nous laisse 2 jours pour parcourir les 600 kms qui nous séparent de Marrakech."
"Les paysages demeurent toujours aussi beaux et les pistes sont toujours aussi caillouteuses et poussiéreuses, bien que nous soyons maintenant habitués au bruit des pierres qui viennent se heurter violemment sur le châssis de la 4L."

  • Retour à la réalité
"Notre arrivée à Marrakech s'est donc effectuée le soir du vendredi 22 Février. Nous avons donc enfin pu nous reposer après une bonne douche. Nous avons d'ailleurs été surpris de voir que nous avions terminé 7ème au classement général sur 1450 équipages. Belle performance !"

"Le lendemain, nous avons consacré notre après midi du samedi non pas à la visite de Marrakech mais à la mécanique puisque notre carburateur, encrassé suite à la poussière absorbée, nous empêchait de dépasser les 60km/h (...). C'est après quelques heures de mécanique que notre 4L a retrouvé son énergie habituelle. Cela nous a permis de profiter pleinement de la soirée de clôture du 4L Trophy et de repartir le lendemain matin direction Tanger pour reprendre le Ferry et rentrer enfin sur les terres du Poitou-Charentes."

Sur les pistes marocainesBanc de sable à traverserSur les pistes marocainesFranchissement d'un oued