Concours 2016

La remise des prix qui a eu lieu le 28 avril 2017 à l'occasion de la cérémonie des diplômés a récompensé deux étudiants :
  • Prix du jury : Mathilde Coiquault pour "Coquille vide"
  • Prix du public : Antoine Albouy pour "Le Malin"

Nouvelles 2015-2016

Pour cette année scolaire, aucun thème n'était imposé aux étudiants mais, afin de s'inscrire dans le concours de nouvelles organisé pour les 50 ans des IUT, ils avaient pour contraintes d'intégrer dans leur texte les mots "50 ans", anniversaire" et "IUT".
Découvrez les 5 nouvelles écrites par les étudiants :

Coquille vide

Ce fut la lumière qui me réveilla. Je n'ouvris pas les yeux mais derrière le délicat voile de mes paupières, je perçus la clarté crue des néons au plafond. Puis, aussitôt après cela, j'entendis qu'on entrait dans la pièce. On pensait sans doute que je dormais, puisque les voix semblaient étouffées, comme des chuchotements. Je n'ouvris pas les yeux.
On se rapprochait de mon lit, lit sur lequel j'étais allongé, et dont le matelas dur me meurtrissait le dos. Au début, ça n'avait pas été un problème, tout le monde aime rester au lit, pensais-je. Et puis au fur et à mesure des jours, je m'étais rendu compte que c'était tout sauf agréable.

Entretien avec une rose

Son visage blanc fermé provoque en moi un certain malaise. En effet, je n'ai jamais vu une femme si impressionnante auparavant. C'est la première fois que je me retrouve presque effrayée par des yeux bleus, tellement intimidants qu'ils en trahissent une émotion particulière que je ne parviens à cerner. Pourquoi son visage semble-t-il si strict ? A l'appel de mon nom par sa voix féminine, à la fois douce et grave, la poignée de main glaciale qui suit me donne déjà une idée de l'image qu'elle cherche à se donner. Mais tous les plus grands dragons ont leur faiblesse, n'est-ce pas ?

Le Malin

Baker Hotel, Mineral Wells, Texas, 25 Juin 2015
« Midnight with the stars and you, midnight and a rendez vous ».
Juliette arrête le tourne-disque sur ces notes de jazz.
- Eh bien, pense t'elle. Moi aussi j'ai un rendez vous. Elle met son sweat, fait bien attention à cacher ses poignets, l'un porte une montre et l'autre un bracelet en satin blanc. Elle ouvre la porte de la chambre 62 et part sans même prendre le soin de la fermer.

Les lunettes

La file d'attente et les deux premières heures de train avaient eu raison des 85% de sa batterie de Smartphone et de son livre à l'eau de rose. En bonne stratège elle avait éteint son portable afin de préserver les 15% restant de sa batterie.
« C'est quand même incroyable tout ce qu'on peut faire avec ces petits joujoux... Mais qu'est ce que l'autonomie est pourrie ! », râla intérieurement la jeune fille. Le début du voyage n'avait pas été d'une grande satisfaction et même la chute totalement inattendue de son roman (qui aurait pu croire que Romane oserait finalement avouer son amour à Jules ?!?) n'avait que peu égayé son ennui. 

Virage

Il est 16h à Seattle ce 9 avril 2016. Le soleil est au rendez-vous, il recommence à faire beau malgré les 13 degrés qui rafraichissent l'atmosphère. Il est 16h et la ville s'anime. Les épiciers reçoivent des marchandises, les terrasses de cafés sont remplies, les parfumeries sont en pleine effervescence et les salons de coiffures sont débordés. Heureusement, ce vacarme urbain ne s'entend pas dans le quartier de Belltown. En effet, dans ce quartier d'affaires où siègent les bureaux des grandes multinationales, les cris d'enfants sortant de l'école ne sont pas les bienvenus, surtout dans les oreilles des femmes d'affaires carriéristes qui ont horreur des enfants. C'est le cas de Jane White, qui attend son chauffeur et qui ne supporterait pas d'avoir de la purée de carottes sur son tailleur Chanel.